Cours logiciel - Electron

Chap 2 : Barre d’outils, appel de l’API de…

Préface

Nous avons vu au chapitre précédent comment créer une frameless window basique.

Nous allons y ajouter quelques fonctionnalités de base que doit avoir un logiciel, via sa barre d’outils.

Le code source concernant ce chapitre est disponible sur mon Github.

Résultats du cours

 

Hot reloading du backend

Autant le hot reload des pages web du front se font automatiquement via le module Webpack contenu dans Angular, autant le backend ne s’effectue pas. Pour cela on va ajouter un module npm dans notre projet :

  • npm install electron-reload

Il va nous permettre de créer un nouveau main process de Electron, en lui donnant simplement en argument le chemin de l’exécutable de electron.

Nous lui ajouterons un argument pour permettre un hard reset du module, ce qui évite d’avoir des processus de Electron fantôme qui peuvent persister.

Et enfin un dernier argument, nous permettant de pouvoir injecter des arguments au lancement de electron, et dans notre cas de garder dans notre environnement de dév, le lancement des dev tools de chronium.

 

Barre d’outils via l’API de Electron

Définition de la vue, via des flexbox 

On va introduire des notions de responsive design qui est propre aux stack du web. Ceci nous permet de rendre adaptable la vue d’une page en fonction de la hauteur et largeur de l’écran de l’utilisateur, et ainsi d’en modifier sa disposition. On parle alors de Flexbox. Celles-ci sont déclaré dans les pages CSS, et permette de définir des règles de disposition entre chaque éléments ( des <div> par exemple ). Cela peut définir des règles pour indiquer comment tel ou tel élément doit grossir, réduire, ou encore se disposer en ligne ou colonne avec ses éléments voisin. Un petit module que j’apprécie et qui est disponible sur NPM, va nous permettre d’induire ces flexbox, directement dans les balises du code HTML de la page :

  • npm install @angular/flex-layout

 

On souhaite avoir une barre d’outils comme ceci :

  • Partie gauche :
    • Une icone du logiciel avec un bouton d’accueil
  • Partie du milieu :
    • Le nom du logiciel
  • Partie droite :
    • Une barre d’outils avec des boutons permettant de réduire, de minimiser/maximiser la fenêtre, ainsi qu’un dernier pour fermer la fenêtre

 

1 – Contener Global

On va commencer par créer un contener global ( notre mat-toolbar ), qui va prendre le maximum d’espace possible de son parent, définit par la directive fxFill :

 

2 – Création des 3 sous conteners (définit précédemment)

On utilise la directive fxLayout=’row’ afin de créer 3 conteners sur la même ligne. Quand a fxLayoutAlign=’space-between’, elle va nous permettre de définir le type d’espacement entre chacun d’eux. Celle-ci nous permet de les espacer au maximum des un aux autres.

 

3- Alignement vertical d’un des trois sous conteners

On souhaite qu’ils soient aligné au milieu ce leur ligne. On va donner l’exemple pour le contener de droite. Pour cela, on va ajouter au contener précédent, la directive fxLayout=’column’ pour pouvoir créer des conteners de façon vertical ( rappeler vous que le row permet d’aligner des conteners de façon horizontal), avec le bon fxLayoutAlign=’center’ qui va bien, pour permettre de les aligner au milieu au seins de celui-ci.

Si on reprend notre cheminement depuis le début, on doit normalement avoir un contener fixé à droite de la barre, et qui sera aligné au milieu concernant son axe vertical. On souhaite maintenant avoir y incorporer 3 bouttons d’actions.

 

4 – Boutons d’actions

On va recréer un contener de type row cette fois-ci, nous permettant de grouper l’ensemble de nos trois boutons de façon horizontal. En effet avec le point précédent, nous étions dans un contener de type column, et donc aligné sur l’axe vertical, chose que l’on ne souhaite pas.

Vous n’avez plus qu’a ajouter vos trois boutons, avec l’appel aux fonctions qui seront déclaré dans le contrôleur, via la directive de angular, (click)=’votre_fonction()’.

 

Pour un peu d’esthétisme, j’ai rajouté une classeclass=button hoverBtnWhite, lié dans le fichier CSS, permettant qu’au passage de la souris, la couleur de l’icone et de son background change.

 

 

Définition du contrôleur, via le service Electron

Maintenant que la partie graphique est mise en place, on va passer au contrôleur, permettant d’ajouter des actions à nos jolis boutons 😉

On va ajouter un nouveau module, nous permettant d’accéder à l’API de Electron directement depuis notre contrôleur.

  • npm install ngx-electron --save

On l’importe dans notre module principal, soit App :

import {NgxElectronModule} from 'ngx-electron';

Et on le déclare dans la partie des imports :

import: [ NgxElectronModule ]

Dans notre composant Header.ts, nous aurons besoin d’importer le module ElectronService. En créer un attribut de classe, l’instancier lors de la construction du composant, et se servir du module REMOTE de l’API de Electron. On va alors pouvoir utiliser via ce module, les utilitaires du process main, depuis le render process. Le code suivant vous montre comment lier nos boutons créer précedemment pour leur affecter respectivement les actions  suivantes :

  • fermer la fenêtre,
  • réduire la fenêtre,
  • maximiser,
  • unmaximiser.

 

Materials icons en offline

Si vous utilisez des icons de la librairie Material, soit celle de base de Angular, vous allez les télécharger à chaque lancement de l’app. Cependant, le jour ou vous voulez déployer votre application hors ligne, plus rien de marche, et les messages d’erreurs ne sont pas tellement explicite, vous êtes obligé d’aller chercher dans les requetes HTTP. Pire si comme moi vous avez du déployer une app offline sur iPad, sans n’avoir de console de développeur de iOS, alors autant prévoir les choses à l’avance. On va utiliser un module disponible sur NPM pour pouvoir toujours les avoir dans notre app :

  • npm install material-design-icons-iconfont --save

Et ajoutez les lignes suivantes dans votre fichier de style globale de votre app, soit style.scss :

 

Conclusion

Nous venons de voir comment appeler l’API de Electron depuis notre front en Angular, pour lui ajouter des fonctionnalités simple d’un logiciel.

Nous verrons au prochain chapitre comment créer un explorateur de fichier simple, pour présenter le module ipc de Electron, permettant de communiquer et d’échanger des données entre main et render process.

 

 

Bastien Maurice
Développeur junior, j’ai un profil spécialisé dans le développement logiciel et les systèmes embarqués. Je m’intéresse depuis peu au domaine de la data science.

Laisser un commentaire